D3 : RAAL – RRC Waterloo (4-3)

Samedi soir, les Loups ont frôlé la douche froide dans leur tanière. Opposés à Waterloo, la lanterne rouge de la série, les Louviérois se sont imposés sur le fil, au terme d’une rencontre complètement folle et débridée.

Alors que la meute de Frédéric Taquin vient de concéder un but dans les derniers instants du match, scellant le score à trois buts partout, La Louvière bénéficie d’une ultime phase arrêtée. C’est le moment choisi par Roulez pour inscrire un nouveau but dans le temps complémentaire (4-3) et libérer un Tivoli encore tétanisé par le scénario du match. En tremblant face à la lanterne rouge, la RAAL arrache trois points capitaux !

Scénario rocambolesque

Pris à froid d’entrée de jeu suite au penalty converti par Vanhorick (0-1), les Centraux ont éprouvé des difficultés pour poser leur jeu. En dépit d’une prestation peu convaincante, Tardio permettait à la meute de revenir au score, tout en débloquant son compteur personnel (1-1). Une dizaine de minutes plus tard, l’attaquant récidivait et mettait les Vert et Blanc aux commandes (1-2).

À vingt minutes du terme, dans une rencontre toujours aussi brouillonne, les visiteurs remettaient les couverts. Cette fois, Poto Mees trompait Dewolf (2-2). Et à ce moment du match, la partie était loin d’être terminée… puisque Roulez empilait un nouveau but phénoménal (3-2). En face, Waterloo n’avait pas dit son dernier mot. Une fois encore, Poto Mees envoyait une praline dans la lucarne du portier louviérois (3-3).

La suite, c’est un état d’esprit digne des plus valeureux guerriers. Ce même état d’esprit qui a permis aux Louviérois d’arracher un succès inespéré. Pourtant, malgré un scénario rocambolesque, la RAAL a su se montrer placide. “Même à 3-3, l’équipe est resté sereine”, s’enchante Frédéric Taquin. “Bien aidés par nos supporters, nous parvenons à inscrire ce but important.”

Et si l’entraîneur louviérois retient l’essentiel, à savoir les trois points, ce dernier reste néanmoins réaliste. “La Louvière, la meilleure défense de la série, a pris l’eau face à une équipe qui, avant de venir au Tivoli, n’avait inscrit que cinq buts. J’avais pourtant prévenu les joueurs de ne pas se relâcher.”

De son côté, Michaël Roulez savourait, tout en étant conscient que les Loups auraient pu signer une contre-performance. “Nous avons pris une petite claque. Heureusement, la victoire est au bout.” Aux Loups de prouver que ce succès à l’arrachée n’est pas anodin et de rééditer l’exploit, avec la manière cette fois-ci, face à Couvin-Mariembourg, dimanche prochain.

D’autant qu’à l’approche du premier tiers de la compétition, le haut du tableau est équilibré : ce week-end, les Francs Borains ont été tenus en échec face à Manage (2-2), tandis que Tournai et l’Entente Binchoise ont pris la totalité de l’enjeu. De son côté, Couvin-Mariembourg a partagé l’enjeu à Solre (2-2). Dans le milieu de tableau, Mons relève la tête.

Feuille de match

RAAL La Louvière : Dewolf, Van Ophalvens, Jonckheere, Louagé, Samutondo, Kano (68e Wauters), Phiri, Vanhecke, Franco (61e Buscema), Roulez, Tardio (58e Maeyens).

RRC Waterloo : Malbrancke, Kourouma, Luz Sampaio, Grazzini (80e Voets), Hamri, Morais Coutinho, Lau-Fala, Hakiki, Steens (62e Poto Mees), Mertens (85e Virgone), Vanhorick.

Arbitre : M. Malhaise.

Avertissements : Roulez, Mertens, Van Ophalvens, Vanhorick, Steens, Hamri, Louagé, Samutondo.

Les buts : 11e Vanhorick sur penalty (0-1), 22e Tardio (1-1), 37e Tardio (2-1), 70e Poto Mees (2-2), 78e Roulez (3-2), 88e Poto-Mees (3-3), 90e+4 Roulez (4-3).