Portrait | Qui es-tu, Mauro Valdemi ?

La naissance de sa section futsal, le club louviérois la doit à deux jeunes hommes : Alessandro Ciciretti et Mauro Valdemi. Si l’on a souvent tendance à donner la parole à Alessandro, Mauro porte lui aussi les responsabilités de la RAAL Futsal.

“C’est vrai qu’on a souvent tendance à associer plus facilement le nom d’Alessandro à celui de la RAAL Futsal“, entame Mauro Valdemi, le fiston d’un certain Fabrizio, lui-même fortement attaché à la meute. “Ca ne me choque pas plus que ça, dans la mesure où nous sommes tous deux responsables de la section, en plus d’être amis dans la vie. L’ensemble des décisions du club, nous les prenons en symbiose totale.”

À la différence d’Alessandro, Mauro est encore actif sur les terrains, sous le maillot vert et blanc. “Dans les vestiaires, je mets volontairement mon rôle de responsable de côté. Je préfère me focaliser sur ma tâche de joueur. Pour éviter toute interférence et me concentrer sur la partie, je laisse à Alessandro Ciciretti et à Abdou Dendane le soin de s’exprimer avant les matchs.”

“On essaie de se structurer au mieux pour continuer le développement du futsal à La Louvière”

L’étiquette de responsable, il la reprend loin des parquets, une fois les matchs et les entraînements terminés, dans un rôle plus administratif. “Comme toujours, on se partage les missions avec Alessandro. On se complète aisément. Ca nous permet de mieux organiser notre temps et de réaliser du bon travail. On essaie de se structurer au mieux pour continuer le développement du futsal à La Louvière.”

Futsal, Master en Psycho’ et DJ

À côté du football, Mauro termine un master en psychologie. Cela dit, son cœur se partage entre deux passions : le futsal et la musique. “Au départ, je me suis lancé pour m’amuser. Sans me rendre compte de ce qui se passait, mes sons se sont faits connaître. Ils ont rapidement dépassé le million de vues sur YouTube et d’écoutes sur Spotify. Ca m’a permis de rencontrer beaucoup de gens et de signer des contrats.”

Au point de délaisser le futsal pour la production ? “Je ne me considère par comme le nouveau DJ Snake, loin de là. Toujours est-il que cet hobby prend de plus en plus d’ampleur et m’ouvre de nouvelles portes. En vivre serait exceptionnel. Pour l’instant, je m’épanouis dans ce domaine. D’ailleurs, un nouveau titre est déjà planifié pour le 15 janvier 2021.” On ne manquera pas de vous en parler en début d’année prochaine.

Pour Mauro, être responsable et joueur de la RAAL représente une véritable fierté. “J’ai commencé le football, sur terrain, à La Louvière. Aujourd’hui, j’ai la chance de pratiquer mon sport dans le club de mes débuts, dans un projet qui nous ressemble. Ce serait historique de voir, un jour, la RAAL Futsal évoluer en D1.” Pour la Cité des Loups, ce serait une grande première. “Moi, j’y crois !”

Mario Cordisco