Portrait | Qui es-tu, Melvy Wullaert ?

Entraîneur au sein de la Wolves Academy, Melvy Wullaert s’occupe également des équipements, du flocage et du merchandising à la RAAL. Amoureux des Loups depuis son enfance, il goûte aujourd’hui La Louvière à toutes les sauces.

Depuis un peu plus de deux ans, Melvy Wullaert coache les jeunes de la Wolves Academy. “Avant cela, j’ai entraîné les petits du RFC Houdinois durant cinq saisons. À son retour, la RAAL m’a rappelé de merveilleux souvenirs. Quand j’étais enfant, Frédéric Tilmant était un ami de la famille. Du coup, je me retrouvais souvent au Tivoli avec mes parents pour encourager La Louvière“, raconte-t-il.

S’il a suivi en tant que simple supporter la renaissance du club vert et blanc, ainsi que son titre à l’issue du championnat 2017-2018, Melvy s’est ensuite lancé. Depuis, le jeune homme de 25 ans a déjà dirigé les équipes U06, U10, U13 et U14. “J’ai également un peu plus de responsabilités cette année puisque je coordonne la partie administrative des stages et des académies. Ceci dit, le terrain n’est jamais loin.”

“Quand j’étais plus jeune, on se retrouvait régulièrement au Tivoli avec mes parents pour soutenir la RAAL”

Les autres cordes de Wullaert, ce sont les équipements et le flocage. “Il s’agit de préparer les maillots de l’équipe première mais aussi l’ensemble des équipements de l’écoles des jeunes, du flocage à leur distribution. En compagnie de Michaël De Wolf, nous nous occupons également des commandes passées sur le site, de la partie merchandising, ainsi que du flocage vers le public extérieur.”

Melvy, la RAAL à toute heure

Un quotidien animé que Melvy n’échangerait contre rien au monde. “Je mange RAAL, je dors RAAL, je vis RAAL. Pour me détendre, après ma journée de travail, je vais entraîner les équipes de jeunes de la RAAL”, sourit-il. “Ca demande énormément d’énergie mais c’est ce que j’aime, c’est ce qui me plaît. Je me donne à fond dans tout ce que je fais.” Avec la passion verte et blanche, c’est encore mieux.

La voix de Melvy Wullaert vous est peut-être familière. C’est normal : durant quatre ans, le Loup occupait le petit écran d’Antenne Centre, où il commentait les matchs régionaux. “C’est de l’histoire ancienne même si je conserve de bons contacts avec l’équipe d’ACTV. Désormais, je vois mon avenir dans le coaching. Je rêve de devenir entraîneur professionnel.”

Mario Cordisco