Actualité | Henri a troqué le 11 pour le 61

Arrivé la saison dernière en provenance de l’Olympic de Charleroi, Jordan Henri a retrouvé ses terres en rejoignant La Louvière. Cet été, l’attaquant vert et blanc a choisi de troquer son numéro fétiche pour le 61.

L’année de son arrivée à la RAAL, pour son retour dans le Centre, l’ancien pensionnaire de la Neuville a choisi d’endosser le numéro 11. Un chiffre sacré au Tivoli, faisant naturellement référence à celui d’un certain Frédéric Tilmant, légende vivante du club louviérois. Toutefois, à l’aube de la reprise de la saison 2020-2021, le joueur a opté pour un autre numéro, tout aussi symbolique pour lui : le 61.

“Le 61, c’est une référence à l’année de naissance de mon papa”, justifie l’ancien Pierrot. “L’année dernière, en optant pour le numéro 11, j’avais reçu quelques remarques. Sur le moment, ça m’avait franchement embêté même si je suis rapidement passé au-dessus. Afin de faire fi de tout cela et me consacrer uniquement sur mon football, j’ai préféré changer.”

“Qu’importe le numéro au dos du maillot, ça ne change rien : mon objectif reste de marquer et de donner le maximum pour mon club”

Derrière ce changement, Jordan Henri a également posé un acte fort envers le supporters, le club et son passé. “Je sais ce que le 11 représente à la RAAL. Par respect pour les supporters et Frédéric Tilmant, j’ai choisi de céder ce numéro”, insiste-t-il. “Qu’importe le numéro au dos de mon maillot, ça ne change rien : mon objectif reste de marquer et de donner le maximum pour le club de ma ville.”

Un geste fort

L’an dernier, dans les colonnes de la DH, l’emblématique attaquant des Loups avait témoigné auprès de Michel Matton : “Je ne veux surtout pas soulever de polémique à ce propos (…) Le 11 revient à quiconque ressent avoir du sang de Loup couler dans ses veines.” Aujourd’hui, malgré ses globules verts et blancs, Henri a renvoyé la balle à Tilmant. Un geste fort, riche de sens et d’émotions.

Mario Cordisco