Portrait | Qui es-tu, Philippe Dujardin ?

Un Philippe peut parfois en cacher un autre. Après avoir brossé le portrait de Philippe Dequan la semaine dernière, place désormais à Philippe Dujardin. Vous ne l’avez peut-être jamais vu. Pourtant, sa voix ne vous est pas inconnue.

“De temps en temps, lorsque j’anime des événements dans la région, les gens m’interpellent. Ils reconnaissent cette voix qu’ils ont déjà entendue au Tivoli, durant les matchs”, débute l’intéressé. “Ils font vite le rapprochement : vous êtes le speaker de la RAAL, me disent-ils.” Lui, c’est Philippe Dujardin. En 2017, il a retrouvé sa tanière. Celle qu’il avait été contraint de quitter un peu plus de dix ans en arrière.

Que ce soit en D3, en D2 ou en D1, le speaker a connu toutes les époques du club vert et blanc. “Au départ, j’étais un simple spectateur. Je me rendais parfois au stade. Puis, lorsque La Louvière a rejoint l’élite, j’ai été intronisé via Radio Contact, pour qui je travaillais auparavant. La radio organisait divers événements avant les rencontres. Je me chargeais alors de l’animation et de la présentation du match comme speaker.”

À l’époque, le président s’appelle Filippo Gaone et les Loups traversent une faste période. “On a vécu de bons moments et de grandes soirées dans une antre copieusement garnie. Malheureusement, lorsque le club a basculé dans les divisions inférieures en 2006, tout s’est précipitamment arrêté. Cela dit, je n’ai pas délaissé le Tivoli. Je suis encore allé au stade par après, en tant que supporter.”

“En tant que citoyen de la région du Centre, la RAAL m’a toujours parlé. Je n’ai pas hésité longtemps avant d’accepter la proposition”

Jusqu’à l’instant où, plus de 4.000 jours après sa dernière prestation de speaker parmi la meute, Phil a repris le micro. “C’est Carlo Cervillieri qui m’a contacté, demandant si j’étais intéressé de rependre du service. En tant que citoyen du Centre, la RAAL m’a toujours parlé : je ne pouvais qu’accepter.” Pour l’anecdote, ce même Carlo s’est enchanté de son retour : “Les gars, j’ai retrouvé le speaker de la D1 !”

Avec application et sérieux, Philippe Dujardin est ainsi redevenu la voix du stade. “Même si je suis le speaker du club, je dois faire preuve d’une certaine neutralité, sans me montrer trop partisan. Avant chaque match, j’aime beaucoup saluer le banc adverse. Je discute avec les coachs, les délégués. Ca me permet de sympathiser mais aussi de limiter les erreurs au moment d’annoncer les changements ou les buteurs.”

Revenu dans la famille louviéroise, qu’il n’a finalement jamais quitté, Philippe est heureux de voir son club reprendre des couleurs. “Je suis persuadé qu’on est sur le bon chemin. La structure est professionnelle, le travail réalisé autour du club est impressionnant. Je sais que, dans cette configuration, la RAAL retrouvera, un jour ou l’autre, le plus haut niveau.” Parole de Loup !

Depuis plusieurs années, la voix de Phil Dujardin résonne aux quatre coins de la Belgique… mais aussi de l’Europe. “Ma voix, c’est mon activité principale. En tant qu’indépendant, je réalise des voix-off pour différents médias. Je travaille pour des radios locales en Belgique, au Luxembourg mais aussi pour une radio francophone en Espagne.” Le confinement a eu du bon pour son activité : “Désormais, j’ai mon propre studio d’enregistrement à domicile. Je peux être réactif dans un délai très court.” Sérieux, vous disait-on.

Mario Cordisco