Présentation : RAAL – RRC Waterloo

Une semaine après son partage à Tournai, La Louvière s’apprête à livrer une nouvelle bataille. Face aux Lions de Waterloo, les Loups tenteront de prendre les trois unités, face à la lanterne rouge de la série, devant leur public.

À l’inverse des ouailles de Napoléon Bonaparte le 18 juin 1815, les troupes de Frédéric Taquin auront pour mission de triompher du RRC Waterloo. Mais attention, une bataille n’est jamais remportée d’avance. L’histoire a prouvé que Waterloo était un piège. Il convient donc de l’éviter, sans se fier aux apparences.

La sélection

Après quelques semaines loin du terrain, Buscema et Maeyens sont de retour sur les pelouses. À l’inverse, Mouton sera absent durant les deux prochaines semaines, suite au pépin physique rencontré à Tournai. De son côté, Becker est toujours en convalescence tandis que Bombart, Bongiovanni, Debelic, Fabry, Vanden Berghe et Zidda évolueront avec l’équipe Esoirs.

Pour la venue du RCC, Frédéric Taquin a retenu le groupe suivant : De Wolf, Saïgal, Buscema, Franco, Jonckheere, Kano, Louagé, Maeyens, Phiri, Roulez, Samutondo, Tardio, Vanhecke, Van Ophalvens et Wauters.

L’adversaire

À Waterloo, le début de saison est compliqué. Les joueurs de Benjamin Chapeau ne totalisent, pour l’heure, qu’une petite unité glanée face à Ganshoren (1-1). C’est d’ailleurs lors de la rencontre du 24 septembre que les Waterlootois ont inscrit leur dernier but en championnat.

Pourtant, c’est souvent lorsque la bête est blessée qu’elle a le don de relever la tête. La semaine passée, l’US Solrézienne c’est justement imposée sur le fil – et dans la douleur – face au RRC (0-1). Cela prouve bel et bien qu’il ne faut pas sous-estimer l’adversaire qui débarque ce samedi, au Tivoli, avec l’envie de stopper l’hémoragie et décrocher un premier succès. Les Loups sont prévenus.

En pratique