Supporters, pas criminels !

Suite à l’accueil réservé à nos supporters dimanche, nous appelons les Louviérois à se rassembler massivement à Wavre afin de prouver que chaque match de la RAAL est avant tout une fête, où la bonne ambiance et le folklore sont rois.

Pour votre lecture, armez-vous de second degré.

Une bière explosive jetée sur Sa Pinto lors d’un match de Coupe de Belgique, de dangereuses peluches sauvagement balancée par des fans sur la pelouse du Mambourg, des supporters louviérois accueillis comme de vils criminels du côté de Bruxelles. Il n’y a aucun doute possible : le monde du football est un nid à terroristes. Vite, que les autorités réagissent, interdisent la tenue des matches, le déplacement des fidèles ainsi que la médiatisation de ces sombres événements.

Stop, il est temps d’arrêter. Depuis l’entame de la compétition et le retour de la RAAL sur la carte du football belge, les supporters louviérois sont victimes de leur succès. Comme tous les clubs populaires, La Louvière draine un important public à domicile, comme en déplacement. S’ils sont présents au Tivoli, les Loups se déplacent également en masse loin de leur terre.

Tremblez, les Loups débarquent

Dans ce cas, ce sont les clubs visiteurs qui se frottent les mains. Les entrées sont nombreuses, les buvettes tournent et les recettes sont non-négligeables. Avec les Loups, se sont également les forces de l’ordre qui se frottent les mains. Nos rencontres se déroulant le week-end, ce sont des heures supplémentaires qui sont facturées, par les zones de polices visitées, à des hordes de policiers assurant la sécurité des supporters locaux. Le tout, aux frais du contribuable. Après tout, il faut bien cela, en déplacement, pour encadrer des supporters louviérois violents et assoiffés de sang. Tremblez, nous venons brûler vos maisons, terroriser vos femmes et kidnapper vos enfants ! 

Dimanche dernier, pour la confrontation au stade Fallon, c’est dans cet état d’esprit que nos fidèles ont été accueillis. Le dispositif policier mis en place était, tout bonnement, exceptionnel : combis, autopompe, policiers armés jusqu’aux dents. Attentat ? Guerre civile ? Rien de tout cela. 

Nos fans, bien décidés à mener une lutte contre le prix excessifs des places pour une rencontre de cinquième niveau national, avaient décidé de boycotter l’entrée, fixée par le Léopold FC, à 10 euros. Le tout, pour une tribune à peine couverte, des toilettes de fortune (un urinoir et un WC pour la venue potentielle de plus d’une centaine de supporters verts et blancs) et une réception comparable à celle d’une sous-classe sociale. D’accord, nous sommes des Loups. Pour ce faire, devons-nous être accueillis comme dans un zoo, en étant nous-mêmes les bêtes de foire ? 

Évidemment, la sécurité doit être assurée et garantie pour tout événement, qu’il soit sportif ou culturel. Encore plus en cette période trouble. Néanmoins, ce n’est pas en criminalisant sans cesse les supporters, principalement louviérois, que la situation s’améliorera. Dimanche à Woluwé, nos fans ont été exemplaires : ils ont protesté à l’aide de chants et de fumigènes, à l’extérieur du stade. Nous ne pouvons, peut-être, que déplorer l’utilisation de pétards, dont l’utilisation reste dangereuse. Excepté cela, les Loups de la RAAL ne peuvent rien se reprocher. D’autant que sur le terrain, nos joueurs ont répondu de la meilleure des manières à celles et ceux qui refusent d’ouvrir leur enceinte au football populaire. 

Un rassemblement bon enfant

Depuis le début de saison, nous avons pris la décision de contacter tous les clubs de la série afin de négocier le prix des places lors des déplacements. Il est, par exemple, inconcevable d’augmenter le coût en fonction de l’adversaire. Dix euros en D3 amateurs, c’est le prix d’un duel de Coupe de Belgique entre Anderlecht et le Standard, le prix d’un match opposant Lille à Toulouse en première division française, le prix de cinq boissons. Alors que les clubs contactés ont accepté de revoir leur tarif d’un commun accord, le Léopold n’a de leçon à recevoir de personne. Encore moins du pauvre louviérois, amoureux de son club de football et de sa région. Mais le pauvre louviérois a des valeurs. À La Louvière, nous sommes pour un football populaire.

C’est pourquoi, ce samedi, en marge de la rencontre opposant le RJ Wavre à la RAAL La Louvière, un cortège rassemblant l’ensemble des supporters louviérois se réunira à quelques pas du stade, dans une ambiance conviviale, festive et folklorique. L’occasion de prouver que chaque rencontre de la RAAL n’est pas une guerre mais bien un fête populaire où ultras, comme hommes, femmes et enfants peuvent suivre les rencontres de leur club favori. Pour ce cortège, les supporters recevront gratuitement un t-shirt floqué du hashtag #SupportersPasCriminels.

Rassemblement #SupportersPasCriminels

  • 18h15 : rendez-vous face au café Le Royal (place Polydore Beaufaux, 11) à Wavre.
  • 18h30 : distribution des t-shirts #SupportersPasCriminels.
  • 18h45 : cortège jusqu’au stade de Wavre.