Adversaire | À Meux, qui dit mieux ?

Meutis et Louviérois s’affrontent ce week-end, dans le cadre de la treizième journée de championnat. Profitons de cette rencontre pour en découvrir d’avantage sur ce village de la commune de La Bruyère, en province de Namur.

Lors de la création du club en 1946, Meux évoluait sur un espace vert appartenant à un certain Martial Delsaux. L’homme, propriétaire d’une grande prairie, mettait cette dernière à disposition de l’équipe, au sortir de la seconde guerre mondiale.

En dehors des heures de match, des vaches gardaient la propriété. La légende raconte qu’elles encourageaient fréquemment les joueurs locaux, en lançant des chants à la gloire des Vert et Blanc, dont le très célèbre meuuuuuh.

Grâce à cela (mais pas seulement), le nom de Meux ne résonne plus comme une inconnue pour les amateurs de football. Et pour cause : à l’issue de la saison 2010-2011, le RFC Meux a célébré son retour au niveau national, quatre année après l’avoir découvert pour la première fois.

S’il a commencé sa carrière de joueur à La Louvière, l’actuel entraîneur de Meux a également entraîné le matricule 94 de Couillet avant de devenir le premier coach du Football Couillet La Louvière, lors du championnat 2010-2011.

Au fil du temps, le matricule 4454 a continué sa progression. Si bien qu’à l’issue de l’exercice 2015-2016, la formation du président Fernand Delchambre s’est même octroyée le titre en Promotion D, devant des clubs comme Givry, Solières ou Couvin-Mariembourg.

Aujourd’hui, en D2 amateurs, les Meutis ne tremblent plus. Ils s’affirment comme une valeur sûre de la division, faisant la fierté de la commune. Riche de ses 1.851 âmes, le village compte presque cinq fois moins d’habitants… qu’il n’y avait de spectateurs au Tivoli, le 29 avril dernier, pour le match du titre de la RAAL.

S’il y en a un pour qui la rencontre de samedi aura une saveur particulière, c’est bien Marco Casto, qui retrouvera une vieille connaissance. Le hasard fait parfois bien les choses. Ainsi, s’il a commencé sa carrière de joueur à La Louvière, l’entraîneur meutois a coaché le matricule 94 de Couillet avant de devenir le premier entraîneur du Football Couillet La Louvière, lors de la championnat 2010-2011. Qui dit m(i)eux ?