Cinq (bonnes) raisons de voir RAAL/URLC

Deux clubs louviérois qui s’affrontent en championnat, ça reste un moment historique. Dix ans après la dernière affiche opposant les Loups aux Pierrots, la RAAL et l’URLC se défient ce week-end. Soir de fête en approche !

Parce que le derby de La Louvière, c’est ce samedi à 20 heures ! Voici les cinq bonnes raisons qui vont (encore plus) vous motiver à retrouver l’antre mythique du Tivoli pour le duel fraternel entre la RAAL et l’URLC :

1 : Voir un Tivoli vert de monde

À La Louvière, tout le monde a encore en mémoire la somptueuse affiche du 29 avril dernier, devant plusieurs milliers de spectateurs. Après des années parfois difficiles, revoir le stade louviérois garni est un plaisir incommensurable. Noir de monde, le Tivoli s’apparente à une forteresse, vibrant sous les cris de ses fans, les chants de ses supporters. Et en plus, il reste des places !

2 : Vivre la fête du football louviérois

Parce que les derbies entre formations 100 % louviéroises sont plutôt rares au niveau national, il s’agit de profiter pleinement de cette fête du football local. Certes, l’enjeu sportif restera présent. Certes, il y aura de l’engagement. Mais c’est surtout La Louvière et la région du Centre qui doivent être fêtées à l’occasion de cette rencontre. D’ailleurs, plus de 200 convives assisteront à la réception d’avant-match, à 18 heures ! Le tout, dans l’ambiance folklorique que nous connaissons.

3 : Rendre un bel hommage à Carl Persenaire

En début de semaine, le monde du football louviérois a eu la tristesse d’apprendre la disparition de Carl Persenaire, âgé de 79 ans. Durant des années, il a œuvré aux services de RAAL mais aussi de l’URS Centre. Avant la rencontre, une minute d’applaudissements lui sera consacrée. Un derby auquel l’ami Carl tenait énormément, tant il appréciait les deux clubs.

4 : Revoir une ancienne gloire

Si la jeune génération se souvient bien de Yessine Hasni (qui a, entre autres, porté le maillot du club louviérois en D1 et en Promotion), c’est l’emblématique papa qui sera mis en avant ce week-end. Mokhtar Hasni, ancien joueur du matricule 93 et international tunisien, donnera le coup d’envoi de la partie, en compagnie de Bouvy Motor Nissan, partenaire de la semaine. Mokhtar avait rejoint la RAAL en 1977 et avait pris part au Mondial 1978, en Argentine. Aux bons souvenirs des anciens raaleurs.

5 : Gagner (quand même, hein)

Parce que, comme le dit l’adage, un derby ne se joue pas : il se se gagne. Et puis, avouons-le : aucun supporter de la RAAL n’a oublié les deux déconvenues concédées face à l’URS Centre, lors de la saison 2008-2009. Il s’agissait des derniers derbies louviérois en date, au niveau national. Loups et Pierrots évoluaient alors en D3. À l’aller, les Vert et Blanc s’étaient inclinés 2-1. Au retour, les Rouge et Bleu avaient scoré à cinq reprises, portant le résultat final à 2-5. Ouh, que ça fait mal… Pour panser la plaie béante, ouverte depuis dix ans, Frédéric Taquin et ses troupes savent ce qu’ils leur reste à faire : gagner.