Interview | Calant : “Allons-y à fond !”

Dans l’Hexagone, nombreuses sont les belles histoires écrites en Coupe de France. Chez nos plus proches voisins, il n’est pas rare de voir des petits poucets franchir les tours, tirer de belles écuries et renverser les clubs du monde professionnel.

Alexis Calant, fraîchement passé de Dunkerque à La Louvière, s’apprête à vivre une expérience similaire… mais en Belgique. Pour le Français, cette qualification en 16e de finale de la Croky Cup a goût savoureux, mêlé de curiosité et d’excitation.

Que vous procure cette qualification historique ?

  • Beaucoup d’émotions. C’était important pour nous, pour le club, de franchir ce dernier obstacle. Ca s’est matérialisé en toute fin de rencontre, après un match difficile. Maintenant, nous y sommes. C’est un véritable soulagement et un réel plaisir. Quand on voit qu’on parvient encore à tenir le zéro derrière, avec une défense remaniée, c’est encore plus réjouissant.

Connaissez-vous le nom de vos potentiels adversaires ?

  • En tête, je pense évidemment à toutes ces équipes qui ont déjà disputé la Ligue des Champions : Anderlecht, Bruges, Genk, La Gantoise et le Standard, ça fait rêver. Tirer un gros, ça satisferait tout le monde, joueurs et supporters compris. Maintenant, peu importe l’adversaire, on ne va pas se contenter de regarder. On jouera pour gagner, pour se qualifier.

Une préférence ?

  • Anderlecht. Affronter une équipe historique de première division, habituée des compétitions européennes, au Tivoli ou dans un autre stade, ça permettra à chacun de resituer La Louvière sur la carte du football belge. La Croky Cup a échappé durant plusieurs années à la RAAL, ne boudons pas notre plaisir. C’est une fierté, rêvons et allons-y à fond !