Interview : place au duel fraternel

La famille Sita est une figure emblématique. Dans le business comme dans le sport, Bruno et Sergio Sita ont un objectif très clair : faire briller leur région. C’est tout naturellement que les deux frères ont adhéré au projet de la RAAL.

Si leur société est implantée à Manage, Bruno est fortement lié à La Louvière et à la RAAL. Sergio l’est tout autant. À la seule différence qu’il est membre du conseil d’administration de l’Entité Manageoise. Inutile de préciser que le rendez-vous de ce week-end aura une saveur particulière pour l’ensemble de la famille.

Comme décririez-vous votre rapport avec la RAAL ?

  • Bruno Sita : “C’est une histoire de famille. Mon père m’emmenait au stade et je me souviens avoir piqué des crises lorsqu’il décidait de ne pas m’embarquer avec mes autres frères. J’ai tout connu avec la RAAL : les succès et les périodes moins glorieuses. J’étais administrateur, sous l’ère Gaone. Suite à cela, j’ai sans doute été étiqueté lorsque j’ai repris la présidence du club, au temps du Football Couillet La Louvière (FCLL). Je ne concevais pas une ville comme La Louvière sans un club de football, dépourvue de dynamique sportive forte, peu importe la discipline.”

“La RAAL, c’est une histoire de famille.”

  • Sergio Sita : “Mes premiers souvenirs footballistiques concernent La Louvière. La RAAL rassemble les gens. Ce sont, à chaque fois, des moments exceptionnels. Je partage des souvenirs de supporter mais également de joueur. J’ai connu la montée de la RAAL en D2, alors que j’évoluais en équipe réserve. Je suis ravi de combiner mon implication d’administrateur à Manage et mon actionnariat à la RAAL.”

Quid de vos relations avec l’Entité Manageoise ?

  • Bruno Sita : “Cela a débuté en tant que joueur. Contrairement à mon frère, je n’étais pas très bon. J’ai évolué quelque temps à Manage et c’est dans la cité du Verre qu’une de notre implantation commerciale est installée.”
  • Sergio Sita : “D’une manière générale, le monde du football te permet de rencontrer énormément de personnes. Lorsque tu apprends à connaître des gens qui te ressemblent, qui portent les mêmes valeurs, l’envie de collaborer avec eux est intense. Le but ? Continuer à apprendre et apporter ta pierre à l’édifice au sein de divers projets. En plus de la RAAL, j’ai également joué à Manage. J’ai toujours eu un lien très fort avec ces deux villes. Les dirigeants de Manage sont des amis. Je pense notamment à Carmelo Di Natale, avec qui j’ai évolué à la RAAL. De fait, j’ai décidé de me joindre au projet manageois, tout en devenant actionnaire à La Louvière.”

Votre objectif consiste à redorer le blason de la région du Centre.

  • Bruno Sita : “J’y suis très attaché. C’est pour cela que j’ai toujours fait le nécessaire pour redorer le blason de la région. Sportivement, il fallait un projet fort allant de la formation des jeunes à la vitrine de l’équipe première. Chaque échelon est extrêmement important et ne doit pas être négligé. C’est justement ces valeurs que j’ai trouvées dans le projet de Salvatore Curaba et de son équipe. J’y ai directement adhéré.”

“Nous sommes ambassadeurs et acteurs.”

  • Sergio Sita : “C’est exactement ça. Nous sommes ambassadeurs et acteurs. Je crois beaucoup à la région du Centre et au potentiel qu’elle possède. Je souhaite que de nombreuses personnes en prennent conscience. Il faut prendre des initiatives pour le savoir et pour rencontrer le succès mérité. Il y a clairement une dynamique à mettre en place.”

Sportivement, le rendez-vous de ce week-end sera-t-il particulier ?

  • Bruno Sita : “La RAAL doit gagner. Mais dans un vrai état d’esprit sportif. Pendant le match, cela doit être un duel très engagé. Mais au coup de sifflet, nous devons tous nous rendre compte de la chance que nous avons de participer à ce derby et de partager ce moment dans une ambiance conviviale, festive et très respectueuse. Je compare cela à l’état d’esprit des boxeurs. Il suffit de regarder ce qu’il se passe avant et pendant le combat. À la fin de celui-ci, avant même de fêter sa victoire, le vainqueur affiche un énorme respect pour son adversaire. C’est ça la magie du sport.”
  • Sergio Sita : “Manage est un club qui ne cesse de progresser depuis huit ans. De son côté, la RAAL rencontre un succès incroyable. L’idéal serait que Manage puisse battre La Louvière et que cette dernière finisse le championnat en tête. Mais cela s’annonce très compliqué. La RAAL se doit de rebondir et de reprendre sa course au titre. Cela dit, Manage a le potentiel pour créer la surprise.”