Mercato | Bienvenue Soumaré !

En enrôlant Mohamed Soumaré, la RAAL a réalisé le joli coup de ce début de mercato. Le joueur offensif de 24 ans, auparavant actif à Virton en D1B, s’est engagé ce jeudi soir en faveur du club louviérois.

Il n’a pas encore 25 ans. Pourtant, du haut de ses 175 centimètres, Mohamed Soumaré allie jeunesse et expérience. Avec Virton, il est notamment passé de la N1 à la D1B. “Malheureusement, avec la crise sanitaire et les soucis extra-sportifs rencontrés par l’Excel depuis de longs mois, je suis à l’arrêt forcé depuis près d’un an”, explique l’attaquant. “C’est chance d’atterrir à La Louvière, dans un projet sérieux.”

Formé à Anderlecht, le neuf et demi ne débarque pas en terre inconnue. “Au contraire, je connais très bien Gilles Denayer, pour avoir évolué à ses côtés en équipe de jeunes. Dans le privé, j’ai également de très bons contacts avec Boris Kamneng Djoum. Il m’a d’ailleurs immédiatement contacté lorsqu’il a appris que j’allais rejoindre la RAAL.”

Le Bruxellois vit son passage de la D1B à la D2 comme une belle opportunité. “À vrai dire, je ne me préoccupe pas de la division. Il me tarde de retrouver les terrains. Je sais qu’en signant ici, c’est pour décrocher le titre. Porter le maillot de La Louvière n’est pas anodin. C’est un club historique, qui compte dans le paysage footballistique belge. Il y a de l’ambition, la notion de professionnalisme et de nombreux fans.”

Ces éléments ont convaincu Soumaré de s’engager aux côtés de la meute… qui n’est pas sans rappeler celle d’Avellino, avec qui il a évolué en deuxième division italienne avant de rejoindre Dudelange. Bienvenue dans ta nouvelle tanière, Mohamed !

À l’arrêt avec Virton, Mohamed Soumaré n’est pas resté inactif. “Au contraire, en octobre dernier, j’ai repris les études en tant qu’ingénieur de gestion, à l’Université Libre de Bruxelles“, dévoile celui qui totalise plusieurs centaines de matchs en pro. “Je suis marié, papa d’une petite fille. J’ai besoin de stabilité et de certitudes.”

Mario Cordisco