Mérite Wallon | La Louvière a brillé

La semaine dernière, le Gouvernement Wallon a décerné ses mérites. Par le biais de Salvatore Curaba et François Blondel, récompensés lors de la cérémonie, La Louvière et la région du Centre se sont brillamment illustrées.

En fin de semaine dernière, à Namur,  La Louvière a été mise en lumière lors de la cérémonie des Mérites Wallons.

La distinction honorifique récompense les personnalités, associations ou institutions contribuant de façon significative au rayonnement de la Wallonie. Depuis sa création en 2011, 214 personnalités ou institutions du sud de la Belgique ont déjà été récompensées.

Pour l’édition 2018, en plus du Diable Rouge Eden Hazard, deux chefs d’entreprises louviérois ont reçu un titre. Ainsi, Salvatore Curaba et François Blondel ont été élevés au rang de Chevalier du Mérite Wallon.

Si le président de la RAAL, également fondateur d’EASI, a déjà prouvé plus d’une fois l’attachement à ses racines louviéroises, il s’avère que François Blondel est lui aussi originaire du Centre. Pour cause, le CEO de la société KitoZyme a vécu plusieurs années dans la Cité des Loups.

Les Loups séduisent la Wallonie

Ironie du destin, un véritable chassé-croisé unit les deux hommes. “J’ai grandi à La Louvière et j’en garde de merveilleux souvenirs”, explique François Blondel. “Comme tous les souvenirs d’enfants, ils sont grandioses et surtout très beaux”, ajoute-t-il avant de conter sa rencontre avec Salvatore Curaba. “Nous nous sommes rencontrés lors d’un voyage royal en Inde. Lorsque nous avons compris que nous avions énormément de connaissances en commun, nous avons rapidement sympathisé.”

J’étais un fervent supporter de la RAAL. Je me rendais souvent au stade avec mon père. Je me souviens encore d’une rencontre où La Louvière avait signé une large victoire face à Mons, 0-5.

Mieux encore. Si Salvatore a porté dans sa jeunesse le maillot du club vert et blanc, François était quant à lui un vrai fan de la RAAL. “J’étais un fervent supporter. Je me rendais souvent au stade avec mon père”, se remémore-t-il. “Je me souviens d’une rencontre, dans les années ’70, où La Louvière avait signé une victoire face à Mons, sur le score de 5-0.”

Pour son investissement dans le redéploiement des entreprises wallonnes et pour sa participation à l’innovation dans le secteur médical via KitoZyme, le Gouvernement Wallon a récompensé François Blondel.

Précédemment, ce dernier avait également été nominé dans le Top 10 des Managers de l’année 2017. Une fois de plus, La Louvière et le Centre démontrent leur dynamisme. Le tout, avec une tête et un cœur remplis d’ambitions, toujours teintés de vert et de blanc.