Mercato | Bienvenue Mukala !

Quelques heures à peine après la signature de Célestin De Schrevel en provenance de Pro League, une nouvelle recrue débarque à nouveau de la D1A. En quittant Sclessin pour le Tivoli, Stéphane Mukala retrouve ses terres.

Âgé de 21 ans, Stéphane Mukala est une nouvelle recrue du mercato vert et blanc. Au Standard depuis 2018, l’imposant milieu de terrain s’est engagé en faveur de La Louvière, en deuxième division ACFF, pour la saison 2020-2021.

Stéphane, peux-tu te présenter ?

  • Je m’appelle Stéphane Mukala, j’ai 21 ans et je suis milieu de terrain. Ces dernières années, j’ai évolué au Standard de Liège. Auparavant, j’ai passé deux ans à Charleroi. Plus tôt encore, j’ai joué sous les couleurs de La Louvière Centre chez les jeunes.

Quel souvenir conserves-tu de ton passage chez les Rouches ?

  • J’ai principalement porté les couleurs de l’équipe réserve, avant de prendre part à des entraînements de l’équipe première. Malheureusement, au moment de frapper à la porte du groupe professionnel, j’ai été éloigné des terrains un long moment à cause d’une blessure. Plutôt que d’attendre une nouvelle opportunité à Sclessin, j’ai préféré rebondir ailleurs. À la RAAL, en l’occurrence.

La Louvière, c’est finalement un retour aux sources

  • Carrément, je suis vis justement à Strépy-Bracquegnies, à cinq minutes du complexe Saint-Julien. Je peux même y venir à pied (rires). J’ai toujours vécu ici, jusqu’à ce que je rejoigne le Standard. C’est un retour au bercail, avec un projet dans lequel je souhaite retrouver des sensations, m’épanouir pleinement, reprendre du plaisir et rejoindre le haut niveau. Le titre, c’est l’objectif !

T’es-tu déjà familiarisé avec le Tivoli ?

  • J’y ai déjà mis les pieds en tant que simple spectateur puisque mon frère – Antoine Mukala – a récemment porté les couleurs de l’URLC. C’est un très grand stade, il est assez impressionnant. J’ai vraiment hâte de la découvrir, dans la peau du joueur cette fois, rempli de ses nombreux et fervents supporters ! Vivement la reprise, les mois sans football deviennent beaucoup trop longs.

En espérant que cet antre, qui s’impatiente de retrouver son bouillant public, soit propice à l’épanouissement du nouveau numéro 99 des Loups, de retour dans le Centre. Bienvenue parmi la meute, Stéphane !

Mario Cordisco