#RAALRUSR | Cinq raisons d’y être

“Enfin”, c’est le mot qu’il y a sur toutes les lèvres de la ville. Enfin quoi ? Enfin, la RAAL joue ce soir, à la maison, devant son public. Et comme à chaque match à domicile, nous vous donnons cinq (bonnes) raisons d’être au Tivoli.

Nouveau jour de match, même objectif. Celui de prendre les trois points à domicile et pourquoi pas chiper la septième place à Durbuy.

1 : une éternité

L’éternité, c’est long, surtout vers la fin. La dernière fois que la RAAL a évolué à domicile, en championnat, il y avait encore du soleil, le ciel était bleu et les nos longues vestes rembourrées étaient encore bien rangées. Ce n’est pas vrai… mais c’est le sentiment que nous avons après le week-end de repos prévu initialement et toutes ces remises.

2 : c’est la quatrième

L’affiche face à Rebecq a tout pour faire de ce samedi une grande soirée de football. Eh oui, La Louvière joue le quatrième, ça c’est pour le classement. Autre point, lors du match-aller, les hommes de Frédéric Taquin s’étaient inclinés (3-1). Vous l’aurez compris : sans vous, les Loups partent à la guerre avec une cartouche en moins dans le fusil.

3 : il n’y a rien à la télé

Ça faisait longtemps que nous ne vous partagions pas le programme télé du samedi soir. Mais on ne le fera pas vraiment cette fois-ci. Tout ce que l’on peut vous dire, c’est que rien à la télé n’arrive à la cheville de votre présence au Tivoli.

4 : marié(e) à la RAAL

Le week-end prochain, c’est la Saint-Valentin. Avant de passer le week-end avec votre moitié, il est peut-être opportun de passer celui-ci avec votre autre moitié et vos potes, au stade. Et s’il est encore nécessaire pour vous d’afficher votre amour au club vert et blanc, il y a aura des t-shirts originaux en vente, dès ce samedi soir, au Tivoli. Oui, vous êtes marié(e)s à la RAAL.

5 : début du sprint final

C’est une sorte de mini-championnat qui débute ce week-end. La réception de la RUS Rebecq sonnera le début de la troisième et dernière tranche. Et la remporter sera synonyme de participation au tour final. Doit-on en dire plus ?