Adversaire | Que le succès coule à flots

Deux semaines après le déplacement à Meux, c’est un nouveau cadre champêtre qui s’offre à La Louvière. Ce samedi, à 20 heures, les Centraux se rendent à Ciney pour boucler, en beauté on l’espère, le premier tour de la saison 2018-2019.

Si la ville de Ciney est historiquement liée à la Guerre des Vaches, on ne vous fera pas l’affront de poursuivre cette nouvelle rubrique sur un humour bovin. Surtout après un premier billet déjà très (voire trop) taquin sur Meux.

Des bières…

Avant de parler football, concentrons-nous tout d’abord sur la fierté de la capitale autoproclamée du Condroz : la bière. Qui, parmi vous, ne connaît pas la Ciney ? Ce breuvage houblonné brassé à… Alken, dans le Limbourg ! Si la bière locale a conservé sa recette originale, cela ne l’empêche pas de s’être exilé loin de sa terre natale. Concrètement : avant de s’inviter en Flandre, la Ciney a vu le jour dans une brasserie de Mont-Saint-Guibert pour être ensuite brassée à Jumet, dans la région de Charleroi.

Et du football

Mais revenons au football. En ce championnat 2018-2019, la RUW Ciney évolue pour la 14e saison consécutive au niveau national. Le dernier trophée de la RUWC remonte à l’exercice 2011-2012, où les Bleu et Blanc ont décroché le titre en Promotion. Par le passé, des joueurs reconnus ont notamment évolué dans les rangs cinaciens, dont Jérôme Colinet, Thibaut Detal et Jérémy De Vriendt, qui a d’ailleurs réalisé, à une époque, une pige plutôt discrète au Tivoli, chez nos voisins de La Louvière Centre.

Samedi soir, à l’heure de boucler le premier tour, la RAAL n’a qu’un souhait : décrocher les trois points, en étant entourée de belles blondes et de bonnes brunes. Des bières, naturellement. En vous rappelant tout de même que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Tous à Ciney !